Qu’est-ce que le Hajj ?

le hajj

Le hajj est le pèlerinage des musulmans à la Mecque en Arabie Saoudite. Il correspond à un des cinq piliers de l’Islam. Chaque année, cet événement religieux réunit des millions de musulmans du monde entier. Ils viennent implorer le pardon de Dieu en réalisant des rites précis dans un temps imparti au sein de la ville de La Mecque et ses alentours.

« Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d’aller faire le Hajj de la Maison (Kaaba). »

Coran – Sourate 3 Al Imran – Extrait du verset 97

Quand a lieu le Hajj ?

La période du Hajj se situe du huitième au douzième jour du mois hégirien de Dhul Hijja. Pour l’année 2022 le Hajj aura lieu du 7 au 12 Juillet 2022. En cette année 2022 le Hajj a réuni moins d’un million de pèlerins.

Pour information, cette année, les autorités Saoudienne préconisent l’inscription au Hajj par le biais de la nouvelle plateforme de réservation Motawif.com.sa.

Combien de temps dure le Hajj ?

Les rites du Hajj durent 5 jours.

Oui, seulement 5 jours. Cela peut parfois étonner car généralement les offres des agences de voyages pour le Hajj et la Omra proposent des séjours de plus de 2 semaines. Pendant ces deux semaines, les pèlerins font aussi une halte de plusieurs jours à la ville de Médine, deuxième lieu saint musulman, et vivent au rythme des prières, retraites spirituelles et des visites touristiques.

Durant ces 5 jours, les pèlerins devront effectuer des rites spécifiques régis par des facteurs de spatio-temporels.

Les rites du hajj dans l’ordre chronologique :

Source : Guide Illustré du Hajj et de la Umra – Bdouin
  • Jour 1 : Se mettre en état de sacralisation et se rendre vers le Mont Arafat après la prière de Dhur pour y faire des invocations, des supplications et lire le Coran jusqu’à la prière du Maghreb. Après cette étape, les pèlerins se rendent à Muzdalifa pour y passer la nuit.
  • Jour 2 : Après avoir fait la prière de l’aube à Muzdalifa, les pèlerins se dirigent vers Mina. Durant ce jour, les pèlerins accomplissent la lapidation d’une grande stèle. Ce jour correspond aussi à Aid al Adha. Les pèlerins astreints à cette obligation auront donné une centaine d’euros au responsable du groupe qu’il transmettra au comité spécial du hajj. Cette somme d’argent sera dédiée au sacrifice d’une bête au nom du pèlerin, dont la viande sera distribuée à des nécessiteux.
  • Jour 3 : Encore à Mina les pèlerins continueront le rite de la lapidation des stèles. Cette fois-ci, les trois stèles, et ce, durant les deux jours suivants. Aussi ils passeront la nuit à Mina ainsi que les 2 nuits suivantes.
  • Jour 4 : Lapidation des 3 stèles ainsi que la nuit à Mina.
  • Jour 5 : Lapidation des 3 stèles ainsi que la dernière nuit à Mina.
  • Durant les 4 derniers jours : Les pèlerins devront faire le Tawaf Ifada avec un Sa’i et procéder à la coupe de leurs cheveux.

Les rites du Hajj peuvent être réalisés selon 3 formules : Tamattu’, Qiran et Ifrad. Généralement, les agences de voyages pour le Hajj prenant en charge des pèlerins venant de France proposent de faire le Hajj au format Tamattu’. Ce format implique d’accomplir une Omra avant les rites du Hajj et l’obligation de sacrifier une bête jour de Aid al adha pour ceux qui y sont astreints.

Dans le format Tamattu’, le pèlerin accomplit ce Tawaf Qudum pendant ses rites de la Omra qui précède l’accomplissement des rites du Hajj. Après cette Omra ils se rendent à Mina pour y passer la nuit qui précède le jour d’Arafat.

Si vous vous posez des questions sur les différences entre Hajj et Omra, Easy hajj a rédigé un article sur le sujet.

Quel est le sens des rites du Hajj ?

Source : Rawda TV

Comprendre le sens des gestes est primordial avant de se poser les questions du comment faire. Cette vidéo réalisée par Rawda TV synthétise les faits historiques liés aux rites du Hajj et de la Omra :

  • La station de Arafat : Ce haut lieu est celui où l’humanité a témoigné la seigneurie de Dieu l’unique par le biais d’Adam (PBSL). C’est un jour où les musulmans reviennent réitérer ce témoignage et invoquer Dieu.
  • La lapidation des stèles : Ce rite prend source dans l’épisode du sacrifice d’Ibrahim et Ismaïl. Lorsque Satan leur ai apparu pour les dissuader de ne pas réaliser ce sacrifice, ils le lapidèrent de pierre et continuèrent pour réaliser ce que Dieu leur avait demandé.
  • Sacrifice d’une bête : Le sacrifice commémore ce moment où Ibrahim (PBSL) devenu alors père d’un enfant tant attendu, accepta, suite à un décret divin d’immoler son fils qui lui-même approuva cette action par amour de Dieu. Dieu remplaça Ismaïl (PBSL) par un bélier au moment où Ibrahim (PBSL) s’apprêta à le sacrifier.
  • Le Tawaf : Le Tawaf est une adoration où les musulmans témoignent de l’unicité de Dieu en réalisant des circumambulations autour de la Kaaba, la Maison Sacrée située dans l’enceinte de la Mosquée de La Mecque. Nourri de l’histoire de la reconstruction de la Kaaba par Adam (PSBL) puis par Ibrahim (PSBL) et son fils et imprégné par l’histoire du prophète Muhammad (PBSL) en ce lieu, le pèlerin vit le Tawaf avec une profonde spiritualité.
  • Le Sa’i : Il correspond aux 7 courses entre les monticules de Safa et Marwa de Hajar lorsqu’elle cherchait de la nourriture pour subvenir aux besoins de son enfant Ismail (PBSL). C’est aussi un épisode qui rappelle la confiance totale en Dieu de la part d’Hajar et Ibrahim.

Pourquoi faire le Hajj ?

Le pardon de Dieu et le paradis sont les objectifs des pèlerins qui accomplissent leur hajj en se basant sur ces deux récits prophétiques :

Le Prophète Muhammad (SBDL) a dit :  « Quiconque accomplit le pèlerinage sans tenir de propos grossiers et sans commettre de mal, redeviendra comme il était le jour où sa mère l’a mis au monde ». 

Rapporté par Boukhari et Mouslim

D’après Abou Horayrah (ra) le Prophète Muhammad (SBDL) a dit :  « La Omra efface les péchés commis dans l’intervalle la séparant d’une autre et le Hadj accompli avec piété  n’aura d’autre récompense que le Paradis ».

Rapporté par Boukhari, Mouslim et Tirmidhi

Les bénéfices du Hajj d’un point de vue personnel

Le Hajj est un voyage spirituel qui a un statut particulier dans le conscient et l’inconscient des musulmans. Ce voyage est une expérience humaine et spirituelle unique. Chaque pèlerin vit le Hajj à sa manière avec ses attentes, son niveau de religiosité, sa capacité de remise en cause et ses habitudes de voyages. Toutefois, retenons 3 bénéfices du Hajj.

  • Augmenter son niveau de foi : Le pèlerin se retrouve sur les traces des prophètes Ibrahim (PBSL), Ismail (PBSL), Muhammad (PBSL) ainsi que les compagnons (RA). C’est aussi une réponse à l’invitation d’Allah à venir visiter la Kaaba, la maison sacrée. En s’imprégnant de cette atmosphère tout en réalisant ses adorations le pèlerin revient de son pèlerinage avec degré de foi en Dieu plus élevé.
  • Développer son ouverture d’esprit : Le hajj réunit des musulmans du monde entier, de cultures différentes et de couleurs de peaux différentes. C’est une occasion de comprendre la diversité de la communauté musulmane et de vivre cette fraternité. Ceci débute dans son propre groupe de voyage où l’on côtoie des personnes de différentes origines. Par exemple, ce voyage a complétement changé la vision de Malcolm X qui prit conscience que les « blancs » n’étaient pas tous racistes ou mauvais comme il le pensait après avoir rencontré des frères de foi « blancs » durant son pèlerinage.
  • Améliorer son relationnel : A plusieurs étapes du pèlerinage, les pèlerins partagent leurs espaces et leurs temps avec d’autres. C’est une occasion d’échanger, de faire parfois des concessions silencieusement ou exprimer son mécontentement avec douceur pour éviter de commettre de péché par colère.

Faire son hajj peut parfois être ressenti comme une finalité alors qu’il s’agit comme la prière d’un moyen pour se rapprocher d’Allah et de se réformer. À tort, il est de coutume d’associer une image de sage ou de saint à un musulman qui revient du pèlerinage. En ce sens, il est important de noter que le hajj reste une adoration personnelle entre le croyant et Allah. La pratique de l’Islam est un cheminement continuel.

D’après Anas Ibn Malik (RA), le Prophète Muhammed (PBSL) a dit : « Tous les fils d’Adam sont fauteurs et les meilleurs sont ceux qui se repentent »

Rapporté par Ibn Maja et authentifié par cheikh Albani

Ce hadith expose bien que même après son pèlerinage, le musulman et la musulmane devront continuer à cheminer.

Qu’Allah vous facilite votre pèlerinage ainsi que celui de vos proches.

5/5 - (4 votes)